[ Audio – RFI ] Invité Afrique – Souleymane Bachir Diagne, philosophe sénégalais, professeur à l’université de Columbia à New York

Photo de Saliou Sarr.

« Permettez-moi d’abord de dire à quel point c’est important pour moi, qui ait coordonné ce numéro, pour nous tous, philosophes africains, qu’une revue aussi prestigieuse que la Revue Critique, ait décidé de s’ouvrir justement à cette activité philosophique, telle qu’elle se déroule en Afrique et de lui consacrer ce numéro spécial. Je crois que c’est déjà une preuve de la vitalité extraordinaire de l’activité philosophique africaine.  »

Souleymane Bachir Diagne, philosophe sénégalais qui enseigne à l’université de Columbia, à New York. Il a coordonné un numéro de la revue Critique intitulé Philosopher en Afrique. La philosophie africaine est de plus en plus reconnue à l’étranger.

Invité de Sonia Rolley, Souleymane Bachir Diagne répond à ses questions.

Ecouter sur http://www.rfi.fr/emission/20111009-souleymane-bachir-diagne-philosophe-senegalais-professeur-universite-columbia-new-/

 

______________________________________

 

Voici un ancien article (source Sénéweb) qui parle de la  Distinction – Prix Edouard Glissant reçu par Souleymane Bachir Diagne en juin dernier à Paris

Le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne recevra à Paris le Prix Edouard Glissant, qui récompense chaque année, depuis 2002, un auteur ou artiste fidèle aux valeurs de l’écrivain martiniquais, a appris l’Aps de source informée. M. Diagne recevra la récompense en fin de matinée à la Maison de l’Amérique latine. A cette occasion, un hommage sera rendu à Edouard Glissant, décédé le 3 février dernier à l’âge de 82 ans, précise la même source. Le programme prévoit également une conférence du journaliste Edwy Plenel, fondateur du site Mediapart, sur ‘l’œuvre et les engagements’ de l’écrivain martiniquais, créateur des concepts de ‘créolisation’, de ‘tout-monde’ et ‘d’antillanité’ et lauréat du prix Renaudot en 1958 pour La Lézarde (Seuil).

Le Prix Edouard Glissant récompense une œuvre littéraire qui met en exergue les valeurs poétiques et politiques de l’écrivain : la diversité culturelle, les relations Nord-Sud, la raison post-coloniale, le métissage et toutes les formes d’émancipation. Il a été créé en 2002 à l’initiative de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, avec le concours de l’Agence universitaire de la francophonie (Auf), de la Maison de l’Amérique Latine et du Réseau France-Outremer (Rfo). Ce prix a déjà récompensé Vassilis Alexakis en 2003, Kenneth White en 2004, Alain Borer en 2005 et François Maspero en 2006.

Lire l’article dur http://67.208.88.73/news/Culture/distinction-prix-edouard-glissant-souleymane-bachir-diagne-recompense-mercredi-a-paris_n_46295.html