Article paru le lundi 04 décembre 2012 Sénégal.

Edition – Diasporas Noires se lance à Dakar : Hulo Bayle Guillabert promeut les plumes en herbe

Les auteurs, membres ainsi que le contexte ayant favorisé la naissance de  la Maison d’édition  «Dias­­­poras noires» ont été présentés samedi der­nier à Keur Birago Bou Bess. Se­lon la directrice Hulo Bayle Guil­labert, «Dias­po­ras noires» est née pour donner une chance de se faire publier à une multitude  d’écrivains talentueux et méconnus des pays francophones d’Afrique et de ses dias­poras (Caraïbes, l’Océan Indien).

«La  Maison d’édition panafricaine, Dias­pora noires a avant tout, un encrage en Afrique» a souligné  Hu­lo Bayle Guillabert pour qui, «l’Afrique reste la priorité». Ce sont au total 19 auteurs que compte pour l’instant cette Maison d’édition depuis sa création en Octobre 2011 à Montréal. Et on y retrouve au moins 6 nationalités africaines. A en croire la directrice, la structure est accessible à tous les enfants de l’Afrique, du Maghreb, et à toutes personnes soucieuses et amoureuses du continent noir.

Mme Hulo Bayle Guillabert souhaitent que les livres des auteurs soient connus du grand public et accessibles au plus grand nombre grâce au numérique, à internet et que ces ouvrages contribuent au ra­yonnement du continent Africain.

Une ambition partagée par la marraine, Annette Mbaye d’Er­ne­ville qui, en plus des relations familiales qu’elle entretient avec la directrice soutient et encourage cette initiative. Pour sa part, Amadou Ndiaye, représentant du ministre de la Culture, a salué cet engagement et cet amour voué à l’Afrique. L’Etat qui a récemment remis une enveloppe de 500.000 F Cfa  de contribution à la structure, a de vive voix insisté sur la nécessité de promouvoir ces genres d’initiatives venant d’enfants du pays. Revenue s’installer au Sénégal, Hulo Bays Guillabert dont la Maison d’édition compte à son actif une trentaine de publications a tenu à partager ces mo­ments  avec quelques-uns des au­teurs présents mais aussi avec la grande famille de la littérature au Sénégal représentée par Alioune Badara Bèye président de l’association des écrivains du Sénégal. Les thèmes abordés par les auteurs de «Diasporas noires» dans leurs publications sont divers et touchent des problèmes politiques, sociaux, intellectuels, moraux, et reflètent des états d’âme. «Dias­poras noires» s’ins­crit dans la dynamique de la publication d’écrivains en herbe.     

Par keudi FALL
http://www.lequotidien.sn/index.php/culture/item/15949-edition-diasporas-noires-se-lance-%C3%A0-dakar–hulo-bayle-guillabert-promeut-les-plumes-en-herbe