NFS – Bonjour Thierno, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
TSDN – Je suis Thierno Souleymane Diop Niang , je suis né à Dakar et j’ai fait mes humanités dans la capitale.

NFS – Tu viens de publier ton premier recueil de poèmes, peux-tu nous en dire davantage ?
TSDN – Oui, je viens de mettre sur le Marché mon premier opus . Je remercie tout d’abord Dieu car comme j’ai eu à le dire, dans la présentation, toute évolution positive dans la vie d’un individu, doit être ponctuée d’une attitude de gratitude. Je rends hommage aussi à Hulo Guillabert qui dirige les Editions Diasporas noires et qui m’a donné la chance de publier les « lumières de la Renaissance ».

NFS – Ton recueil a été préfacé par Nafissatou Dia Diouf, as-tu d’autres contacts privilégiés avec d’autres auteurs ou poètes ?
TSDN – C’est vrai qu’elle m’a fait l’honneur de le préfacer, je dis encore merci à la Grande Sœur Nafi pour son humilité et la sympathie dont elle a fait montre à mon égard. Je crois qu’il m’est arrivé ces dernières années de rencontrer souvent de grandes personnalités de divers horizons et les échanges avec eux sont toujours fructueux. Mais je dois avouer que ma rencontre avec des écrivains ou poètes se passe souvent par le canal de leurs œuvres (rires).Toutefois je nourris le rêve de connaitre personnellement certains auteurs dont les écrits m’ont interpellé.

NFS – Quel poète es-tu ?
TSDN – Il n’est pas aisé d’apporter des réponses précises à cette question, car à mon avis le poète est celui qui couche sur du papier ses émotions. Cela peut être motivé par son vécu, son environnement ou ses aspirations … Je dois dire que pour ma part, je me définirai comme un poète libre, sensible au devenir de l’humanité et qui veut aussi incarner les messages contenus dans ma poésie.

NFS – D’où te vient l’inspiration ?
TSDN – Faire de la poésie n’est pas une entreprise aisée. Je crois que parce que c’est un genre littéraire assez pointu, taxé par certains de cénacle d’initiés, il faut relativement un don, une certaine capacité à communier avec son environnement, mais je considère fondamentalement que le secret de la poésie réside dans la spontanéité c’est là simplement qu’on pourra atteindre les cœurs.

NFS- Que représente l’écriture pour toi ?
TSDN – Liberté, c’est cela que signifie l’écriture pour moi. Libérer mes émotions, partager avec les autres. Car j’ai compris, que si on a la chance de pouvoir manier la plume, il faut avoir le courage de se positionner comme analyste, sentinelle, pour décrire avec froideur les situations de sa société. Je suis aujourd’hui persuadé, que l’écriture sera une discipline qui participera au formatage de cette conscience africaine nouvelle à laquelle aspire ma génération décomplexée, encline à conduire ce continent vers les terres ensoleillées du développement pour que les choses changent. C’est pourquoi je ne me limite pas simplement à la poésie.

NFS – Pourquoi le titre « Lumières de la renaissance » ?
TSDN – Je te renvoie à la préface de Nafissatou Dia Diouf qui dit je cite  » que ce premier recueil est la lumière pour la naissance d’un citoyen nouveau libre, conscient, agissant en mot humain « .

NFS – En dehors de la poésie, quelles sont tes activités ?
TSDN – Je suis juriste de formation et depuis longtemps j’ai compris que sur ce continent les jeunes n’entreprenaient pas trop. Je me suis lancé dans ce domaine avec parfois des échecs, ce qui est normal du fait du manque d’expérience. Mais étant de nature optimiste, il y a quelques mois nous avons lancé avec des amis une structure qui s’appelle SMS Consulting (So Many Solutions), dans le but d’insuffler une dynamique nouvelle, dans le domaine de la communication de l’évènementiel… Nous projetons ainsi d’organiser le Forum des Jeunes Leaders, une plateforme inédite, pour dire aux jeunes comme nous que c’est difficile mais c’est possible de réaliser ses rêves à domicile. Dans cette optique, nous avons tenu une randonnée pédestre pour joindre notre voix contre la transmission du VIH mère enfant…

NFS – A-t-il été facile de trouver une maison d’édition pour ton recueil ?
TSDN – En fait ce qui est extraordinaire c’est que la première Maison d’Editions à laquelle je me suis adressée prenait du temps à me répondre et voilà que je rencontre Hulo qui toute suite m’a fait confiance et par la suite Diasporas noires a publié le recueil… Et il y’a quelques temps la maison d’Editions Harmattan m’a témoigné son intérêt pour mon œuvre…
Le recueil de poésies est disponible sur : HTTPS://DIASPORAS-NOIRES.COM/LIBRAIRIE-1/POEMES-LUMIERE.

NFS – Nous sommes à une semaine des élections présidentielles au Sénégal quelle lecture fais-tu des événements récents ?
TSDN – C’est vrai que, la situation est tendue dans ce pays . Mais j’ai appris en droit que les hommes et les régimes passent, donc nous avons en commun ce pays nous avons l’obligation de le sauvegarder et moi je vote pour la paix, c’est mon candidat mais dans l’expression plurielle de toutes les sensibilités car c’est encore cela notre richesse. Une mosaïque d’obédiences cheminant vers un même but.

NFS – Et le mot de la fin ?
TSDN – Quand tu es perdu dans un tourbillon de conjectures, vivotant jusqu’à l’usure, parce qu’un coup du destin t’a couvert d’une chape de mélancolie, parcoure le tréfonds de ton Etat, arraches y cette volonté surnaturelle qui au bout des peines te feras luire. Lorsque tu glisses sur une pente raide, au risque d’être broyé dans la nuit. Surtout reste affable, car ne se hissent jamais au pinacle les esprits faibles. Cherche, en toi sont minées les solutions. Il t’a accordé la primeur dans sa création. Le voyage est tendancieux, la destination reculée mais les moyens palpables. Tu as le pouvoir d’imprimer ta marque indélébile en haut sur le tableau noir sans opposition. Alors recommence, jette aux orties ce faux pas car tu respires encore point de trépas. Rends lui grâce d’autres ont connu fortune diverse et sont coincés dans l’impasse. Souris, n’entends-tu pas tambouriner le bruit de ton salut à grands pas. Ceci était ta destinée, depuis ton premier souffle, tu avais le devoir de triompher de ce combat seul.

UNE INTERVIEW REALISEE PAR NFS