Lyonel Trouillot, Prix du Salon du livre de Genève 2012

Lyonel TrouillotLe Prix du Salon du livre de Genève 2012 dévoile son lauréat

Lyonel Trouillot remporte le Prix du Salon du livre de Genève 2012 pour son roman La belle amour humaine (Actes Sud). Le lauréat de la première édition de ce nouveau venu sur la scène des prix francophones a été dévoilé lors du premier jour du Salon du livre de Genève, qui se tient jusqu’au dimanche 29 avril à Genève.

Réuni par l’écrivain Metin Arditi, le jury de la première édition du Prix du Salon du livre de Genève a décerné au premier tour son prix à l’écrivain haïtien Lyonel Trouillot pour son roman «La belle amour humaine», paru lors de la rentrée d’août 2011 aux éditions Actes Sud. Il l’emporte sur les deux autres titres qui figuraient sur la deuxième sélection du prix, soit Evasion à perpétuité, de Thierry Luterbacher (éditions Bernard Campiche) et La lanterne d’Aristote, de Thierry Laget (éditions Gallimard). La belle amour humaine suit avec jubilation et mélancolie une jeune fille occidentale, Anaïse, qui cherche en Haïti les traces de son père disparu et à qui s’adresse son guide local Thomas. «Le roman de Lyonel Trouillot est un livre lumineux, déclare le président du jury Metin Arditi. Il aborde de façon magnifique et forte la question du bien et du mal, celle de notre rapport à l’autre, et pour finir, celle de notre rapport à nous-même. Ce texte a été pour moi l’occasion d’une lecture inoubliable.»

Lyonel Trouillot, né en 1956 à Port-au-Prince où il réside, romancier, journaliste, professeur et poète d’expression créole autant que française, est édité en France depuis 1998 par les éditions Actes Sud. Très engagé dans le développement culturel de son pays, il a contribué à la création des revues Langaj et Lire Haïti et du Collectif de la revue Cahiers du vendredi. Il copréside, avec Dany Laferrière, l’association «Etonnants-Voyageurs Haïti».

Le Salon international du livre et de la presse de Genève est fier et heureux de lui remettre, lors du dîner d’inauguration de sa 26e édition mercredi 25 avril 2012, ce premier Prix du Salon du livre de Genève ainsi que les 10’000 francs suisses qui l’accompagnent.

Créé en février de cette année et destiné à affirmer le rôle prescripteur du Salon international du livre et de la presse de Genève, ce prix est attribué par un jury présidé par l’écrivain Metin Arditi et composé de Laure Adler, Paule Constant, Anne Cuneo, Isabelle Falconnier (présidente du Salon du livre) et Amin Maalouf. Le Prix du Salon du livre de Genève est soutenu par les communes genevoises, la Fnac Suisse et l’hôtel Mandarin Oriental à Genève. Il récompense chaque année un roman écrit en langue française, paru entre février de l’année précédente et février de l’année en cours, et porteur de ce que l’on appelle l’esprit de Genève : affirmation de la force de la liberté d’expression, de l’humanisme, du cosmopolitisme et du débat d’idée.

 

Lu sur http://www.salondulivre.ch

Comments are closed.


Recherche par mot clé ou date

Rubriques d’articles

Archives