Discours de Hulo Guillabert sur « L’Unité de l’Afrique»

Chères soeurs et frères mauritaniens, Mesdames, Messsieurs, mes salutations fraternelles à vous tous…

Je remercie chaleureusement La Fondation du Sahel et le Centre Emjad pour la Culture et la Communication de m’avoir invitée à cette fête de l’Unité Africaine. Je remercie mon ami et partenaire culturel Bios Diallo qui est l’artisan de ma venue ici et de ma découverte de la Mauritanie pour la première fois.

Je suis Hulo Guillabert, Sénégalaise et profondément panafricaine, activiste et promotrice culturelle, fondatrice de la maison d’édition Diasporas Noires.
Cette maison d’édition Diasporas Noires (ici Noires ne veut pas dire couleur de peau, mais continent noir, c’est une caractéristique, cela n’exclue personne) veut promouvoir les Auteurs Africains de tous horizons, les afro-descendants de tous les pays, et la jeunesse africaine qui est bouillonnante, créative, décomplexée, Diasporas Noires veut mettre en avant nos savoirs, notre Histoire avec un grand H, nos histoires, notre vision de l’avenir, nos valeurs spécifiques…
J’ai aussi créé la Revue des bonnes nouvelles d’Afrique, car je suis une afro-optimiste. Malgré les apparences chaotiques actuelles, nous affirmons que le 3e millénaire sera Africain, car l’Afrique est riche de ses ressources naturelles et de sa jeunesse !

Un vent de changement de conscience souffle en Afrique, surtout au niveau de la jeunesse, c’est comme une lame de fond, certes encore embryonnaire, mais réelle, une période de transition vers un avenir positif s’ouvre, remplie d’espoir et de nouveaux potentiels. L’Afrique doit saisir cette chance de changement et se tourner résolument vers la pensée et l’action positives…
En attendant, je rêve d’Unité africaine, ce rêve d’une Afrique Unie nous sommes si nombreux à le porter, je pense que tous Africains le portent en eux et nous ne savons pas pourquoi il tarde autant…
Pourquoi ce rêve tarde-t-il ? Pourquoi ne pas le réaliser dès demain, dès ce soir ? Pourquoi est-ce si compliqué à réaliser ?

De quoi avons-nous peur ?
Avons-nous peur de la force colossale que cette unité donnera à Notre Belle Afrique ?
Comme disait Nelson Mandela : Notre peur la plus profonde n’est pas d’être incapable. Notre peur la plus profonde est d’être puissants au-delà de toute mesure. C’est notre lumière, pas notre ombre, qui nous effraie le plus. Fin de citation

Pour réaliser ce rêve d’unité, nous avons pourtant à notre disposition un concept exceptionnel, issu de notre sagesse ancestrale, qui est le concept d’UBUNTU, ce concept spirituel a permis aux Africains du Sud de se réconcilier et de s’unir malgré la haine tenace qui les rongeait… Ubuntu veut dire « Je suis parce que nous sommes » ou « je suis ce que je suis, grâce a ce que nous sommes tous »
Appliquons ce principe à tous les niveaux dès demain, appliquons ce principe d’Ubuntu partout et réalisons notre rêve sans attendre, réalisons l’Afrique Unie, les États Unis d’Afrique…

Je rends hommage à Thomas Sankara un homme extraordinaire dont nous pleurons la perte encore aujourd’hui, qui disait « Nous avons besoin d’un peuple convaincu plutôt que d’un peuple vaincu »
Et je vais aller dans le sens de mon frère malien Abdoulaye Niang et je dis haut et fort « NON AUX APE »… « NON AUX APE » !!!

Je vais maintenant parler de tous les enfants d’Afrique, de la diaspora, des femmes, des enfants…
Il faut pouvoir compter sur tous les enfants d’Afrique dispersés à travers le monde, qui eux aussi rêvent de retrouvailles pleines de pleurs et de joie… J’en vois de plus en plus qui œuvrent dans le sens de la communion, de la réunification de toutes nos forces… Ils ont l’Afrique chevillée au corps et le regard constamment tourné vers la source, les racines, eux aussi rêvent…

L’Afrique est riche de tous ses enfants, ceux pris il y a plusieurs siècles, contre leur gré dans le piège d’esclavage, cette exploitation inique d’un homme par un autre, ceux partis hier pour des raisons économiques et sociales, et ceux qui sont là aujourd’hui…
Toutes ces différentes couches d’Africains apportent déjà beaucoup à l’Afrique, mais rêvent de lui apporter encore plus dans tous les domaines…

Changeons de paradigme afin que l’Afrique devienne une belle terre promise pour tous ses enfants, au lieu d’être le paradis des nombreux prédateurs qui l’agressent de partout…
Changeons de paradigme afin que notre unité empêche les guerres, changeons de paradigme afin que notre solidarité éradique les maladies…

Un nouveau paradigme doit être instauré en Afrique, un monde meilleur où tous les Africains trouveront leur vraie place et auront leur part d’éducation, de richesse humaine et matérielle, de culture, avec des programmes qui tiennent compte de leurs us et coutumes, de leurs traditions profondes et de leur vécu historique et culturel. Un monde où ils seront libres de leurs choix individuels et collectifs, où tous les hommes et les femmes du continent seront égaux en droit, pourront vivre dans la justice, dans la fraternité, en sécurité et en paix, dans le respect de l’environnement et de la nature et dans la dignité pour tous.
J’affirme que les Africains ne pourront pas résoudre les problèmes de l’Afrique avec le même «état de conscience» dans lequel nous étions lorsque nous les avons créés ou subis…

Une grande évolution de conscience doit donc avoir lieu en Afrique dans tous les domaines et à tous les niveaux surtout dans l’éducation…
Il s’agit d’un processus par lequel les individus, les groupes, les familles, les organisations, les sociétés, les nations, peuvent prendre conscience qu’un nouveau paradigme est possible si nous adoptons individuellement et collectivement un état d’esprit positif, volontaire, inventif, pragmatique, constructif et dans la fierté de notre Histoire, de nos valeurs.

L’Humanité est UNE ET INDIVISIBLE, même si chaque peuple possède sa marque, ses valeurs, sa culture, sa spiritualité, son authenticité, et son libre arbitre. Nous devons promouvoir et mettre en oeuvre les valeurs et l’authenticité africaine tout en étant bien ancrés dans notre communauté humaine et fraternelle.
Je plaide pour que nos enfants soient bien traités, car c’est eux notre avenir. J’ai fondé le Collectif STOP à la mendicité des enfants et je milite afin qu’ils sortent définitivement de la rue.

Je plaide pour que les femmes soient reconnues dans toutes leurs dimensions, car elles sont des actrices incroyablement dynamiques, énergiques, volontaires, bienveillantes, pragmatiques, efficaces pour nos sociétés, pour nos nations… Elles ont le droit à tous les égards, car sans elles, pas de développement !!!

Maintenant, je vais vous lire un poème que j’ai écrit récemment à l’occasion de cette nouvelle année.

2015 L’APPEL DE L’AFRIQUE À SES ENFANTS
Cet appel vient du fond des entrailles
Du fond des âges, de l’éternité
Du fond des temps tourmentés
Du fond de siècles meurtris, ensanglantés
Et de toutes ces années de souveraineté violée…
L’Afrique VOUS appelle, oui VOUS, VOUS et VOUS encore…
NOUS TOUS
Venez dit-elle
VOUS mes enfants, venez me délivrer
Ne me laissez plus maltraiter, piller, plier
Ne me laissez plus violer, violenter
Ne me laissez plus broyer, soudoyer
A moi, a moi mes enfants chéris
Ceux qui sont tout près de moi
Ceux qui sont loin, mais près de mon âme
Ceux qui sont perdus dans les froids méandres ennemis
Ceux qui sont justes, ceux qui sont traitres, ceux qui sont vils
Ceux qui sont fatigués, hagards, exsangues et ne veulent que dormir…
Réveillez-vous, réveillez-vous
Reprenez-vous
DEBOUT mes enfants DEBOUT !
Venez à la source de mon Humanité
Venez vous ressourcer dans mes racines profondes
Venez vous régénérer dans ma spiritualité ancestrale
Venez vous asseoir au coin de mon feu sacré
Venez à l’ombre de ma généreuse nature
Je suis la Terre nourricière et je suis l’abondance
Mes seins sont toujours jeunes et mon lait succulent
Mes cascades jaillissent rafraîchissantes et enivrantes
Mes pierres précieuses brillent au fond de toutes mes cavités
Tout cela sera enfin à vous, car j’en ai gardé pour vous
Ma richesse est sans limites malgré tous les pillages
Ma richesse est votre grande force malgré les esclavages
Ma richesse est votre sourire malgré toutes les épreuves
Ma richesse est votre belle âme malgré les perditions
Vous êtes des ÊTRES IMMENSES
Revêtez enfin votre magnificence
Reprenez votre puissance
Je VOUS attends, je NOUS espère…
DEBOUT mes enfants DEBOUT libres de toutes chaines
AMORCEZ LA RENAISSANCE AFRICAINE, CHACUN, TOUS, ENSEMBLE, UBUNTU, UNIS, ENFIN !!!

Je dédie ce discours aux enfants mendiants qui sillonnent les rues partout en Afrique et à tous ceux qui subissent toutes sortes d’oppression en Afrique et à travers le monde.

Je termine en citant encore Nelson Mandela
« Et que règne la liberté. Car jamais le soleil ne s’est couché sur réalisation humaine plus glorieuse. »

Je vous remercie.

Hulo Guillabert

Directrice de Diasporas Noires Éditions

Chaleureuses, abstraites tantôt réalistes, les toiles de l’artiste sont une expression du quotidien. RAR est allé à la rencontre d’une jeune femme pétillante de bonne humeur malgré le tour que la vie lui a joué. Sa vision, ses toiles et sa personnalité vont vous séduire assurément. YONI RASSOUL DIONGUE…

Yoni ne lâche rien.Yoni ne lâche rien. (Crédit photo: Seneweb)

 

Quand tu regardes les gens que vois-tu dans leurs yeux te concernant ?

Entre être ou ne pas être, je suis… Je vis comme tout le monde ! Parce que j’étudie au British Council, je prends des cours en anglais. Les locaux sont accessibles pour moi, les gens sont sympathiques, j’y suis heureuse.

Tétraplégique depuis l’âge de 10 ans comment arrives tu à dominer ton mal ?

Au début, je n’étais pas si affectée parce que j’étais une petite fille. Je ne comprenais pas ce que c’était la tétraplégie totale… Et puis j’ai grandi et j’ai compris ! C’est une énorme cicatrice avec laquelle je dois vivre, ma foi m’y aide.

b4073405963270b828959a499aba9605Elle a une carrière prometteuse et les mêmes chances qu’un artiste sans handicap.

 

Au Sénégal beaucoup de personnes dans ton cas préfèrent mendier …

Absolument ça me fait mal de voir les personnes handicapées tendre la main. Et c’est bien là toute la différence entre elle et moi. J’espère être un modèle pour elle et pour d’autres personnes dans le monde. Le gouvernement de mon pays doit penser à un véritable plan d’intégration de la personne handicapée pour stopper leur mendicité. Ce sont des citoyens à part entière ils ont droit à l’aide étatique.

Tu es une jeune femme coquette, séduisante comment tu perçois le regard des hommes sur toi ?

Rires, c’est la première fois qu’on me pose une telle question. C’est vrai je suis une jeune fille coquette, adorable, séduisante, mais j’ai du caractère aussi… Je voudrais juste vous dire que j’ai un compagnon nous nous aimons, nous demandons juste vos prières… rires !

Yoni est une HANDICAPABLEYoni est une HANDICAPABLE

 

La peinture et toi ?

La peinture et moi nous sommes follement amoureuses l’une de l’autre. Nous sommes devenues indécollables ! Je me sens vivre avec elle. La peinture me permet de montrer mon monde arc-en-ciel, les appréciations des gens sont la preuve qu’il est beau mon monde !  

As-tu déjà participé à des expositions hors du Sénégal ?

Non je n’ai jamais eu l’occasion d’exposer à l’extérieur… Ce n’est pas l’envie qui me manque! Je profite de RAR, pour demander au Ministère de la Culture du Sénégal, à toute personne, tout organisme qui me permettrait d’exposer à l’extérieur du pays, ferait de moi la fille la plus heureuse du monde. Ce serait la confirmation que je compte dans ce monde et que mes projets intéressent.

Avec la peinture te sens-tu prendre une revanche sur la vie ?

Absolument, mais j’irai plus loin pour dire que je me sens protégée par mon père. C’est lui qui ma appris tout ce que je sais de la peinture. MERCI PAPA, je prie pour toi

 

Ta mère fait énormément pour toi, qu’est-ce que tu as envie de dire aux mères qui vivent la même chose ?

Ma mère à toujours fait pour moi je la remercie beaucoup et je pris du matin au soir pour que le Bon Dieu et le Prophète Muhammad veille sur elle chaque seconde. Je sais que pour une maman ce n’est pas facile d’accepter un enfant handicapé. Le handicap peut être physique, mais quand il est moral tout se complique et devient invivable. Ne vous découragez pas chères mamans, ne cachez pas vos enfants par honte d’eux. Qui sait de quoi demain est fait ?! Un enfant handicapé peut être source d’un véritable bonheur. Que Dieu vous garde, vaillantes mamans. Je vous aime.

 Comment imagines-tu ta vie dans quelques années ?

J’imagine que tous mes projets vont réussir et que je serai un exemple dans le monde (j’y tiens). J’espère aider d’autres enfants handicapés avec l’aide du gouvernement et de bonnes volontés.

 Aujourd’hui qu’est-ce qui te rendrait heureuse ?

Ce qui me rendrait heureuse c’est de réussir ma vie, comme toute personne je rêve d’une maison et d’une voiture avec des commodités adaptées à ma personne pour continuer mes projets plus sereinement.

Propos recueillis par Adah Kragbé

Propos recueillis par Adah Kragbé

Crédit photos: Seneweb

Lire l’article sur http://rythmafriq.com/yoni-ou-le-peintre-de-la-revanche/#sthash.ucAFRrG4.dpuf