[:fr]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur Agoraafricaine[:sn]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur http://agoraafricaine.info/2017/01/12/haiti-a-le-plus-grand-hopital-a-energie-solaire-du-monde/[:es]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur http://agoraafricaine.info/2017/01/12/haiti-a-le-plus-grand-hopital-a-energie-solaire-du-monde/[:en]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur http://agoraafricaine.info/2017/01/12/haiti-a-le-plus-grand-hopital-a-energie-solaire-du-monde/[:]

Dans le souci de prévenir la malnutrition au Cameroun et en Afrique en général, ETIENNE PEK PEK, titulaire d’un MBA en marketing a concu “COEUR D’OUVRAGE / PEK BABY NUTRITITION” afin d’autonomiser nutritionnellement l’Afrique d’ici 2025 .

En effet PEK baby nutrition conçoit, produit et commercialise des aliments pour bébés entre 6 et 36 mois, faits à base d’ingrédients . Il s’agit de poudres céréalières infantiles enrichies avec des ingrédients tels le folong, le zom, le kpem(feuilles de manioc), l’igname, la patate, le riz, la tomate,l’huile de palme, les arachides le mil,et bien d’autres. Ces poudres infantiles apportent de l’énergie supplémentaire à bébé en plus de fer et de vitamines. En complément avec le lait de bébé, c’est un cocktail idéal pour satisfaire à tous les besoins spécifiques de l’enfant en croissance.

 

Lire l’article sur https://www.lionnes-cm.com/2017/05/08/pek-baby-nutrition-la-marque-de-farine-de-bebe-made-in-cameroun/

alternative naturelle aux antibiotiques

Une découverte, à base d’huiles essentielles, qui est un véritable tremblement de terre pour l’industrie pharmaceutique…

Chercheur et professeur en biologie à l’université de Fès, Adnane Remmal a reçu le Prix de l’inventeur 2017 de l’Office européen des brevets pour son travail.

Il est parvenu à « redynamiser » des antibiotiques rendus inopérants par la résistance des bactéries grâce aux huiles essentielles. Il vise, à terme, à les remplacer par ces extraits de plantes.

Lire l’article sur http://sain-et-naturel.com/alternative-naturelle-aux-antibiotiques.html

Mamadou Sall; karangué; Afrique avenir; Rémy Nsabimana, BBC Afrique, Amath Sow, mortalité maternelle et infantile, kebetu

Mamadou Sall et Amath Sow testent actuellement leur solution à Thiès, à 70 km à l’Est de Dakar. Ils sont persuadés que leur application peut participer à réduire le taux de mortalité maternelle et infantile dans leur pays

“Karangué” (qui signifie “sécurité” en Wolof) est une application de rappel de dates de vaccination pour bébés et enfants à bas âge. Elle aide également les mères à gérer leur calendrier de visites pré et post-natales. L’idée peut paraître banale. Elle contribue pourtant à résoudre l’une des plus grandes causes de mortalité maternelle et infantile au Sénégal. Chaque année, près de 2 000 femmes meurent en donnant la vie (soit une moyenne de 5 femmes par jour). L’une des principales causes de décès : le non-respect des rendez-vous médicaux. Souvent par oubli, négligence ou analphabétisme.

 

Lire l’article sur http://www.seneleaks.com/sauver-femmes-accouchant-senegal/