[:fr]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur Agoraafricaine[:sn]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur http://agoraafricaine.info/2017/01/12/haiti-a-le-plus-grand-hopital-a-energie-solaire-du-monde/[:es]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur http://agoraafricaine.info/2017/01/12/haiti-a-le-plus-grand-hopital-a-energie-solaire-du-monde/[:en]

A 50 km au nord-est de Port-au-Prince, l’hôpital universitaire de Mirebalais est devenu le symbole de ce que pourrait être une reconstruction « heureuse » en Haïti, quatre ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 220 000 victimes. Et qui continue de meurtrir le pays.

Mirebalais, qui a ouvert ses portes en mai 2013, est aujourd’hui le plus grand hôpital du monde alimenté uniquement pas l’énergie solaire, selon Partners in Health/Zanmi Lasante (PIH/ZL), deux ONG jumelles (américaine et haïtienne) qui ont construit l’établissement et le gèrent avec le ministère haïtien de la santé. Environ 1 800 panneaux solaires couvrent le toit de l’hôpital de 300 lits. Une production d’énergie suffisante pour couvrir les besoins du CHU, qui dispose également d’équipements de pointe dans ses salles d’urgence et de soins néonataux. L’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national.

L’hôpital a été conçu, début 2009, par PIH/ZL comme un petit centre de soins pour cette ville d’un peu plus de 15 000 habitants. A la suite des dévastations du séisme, le gouvernement a demandé de développer le projet afin d’en faire un centre hospitalier régional et un centre de formation des médecins et des infirmières.

 

Lire l’article sur http://agoraafricaine.info/2017/01/12/haiti-a-le-plus-grand-hopital-a-energie-solaire-du-monde/[:]